快捷搜索:  as

Kissinger : « Les Etats-Unis et la Chine doivent restreindre

        
2019-11-24 10:40 | French.china.org.cn

Il existe une différence colossale entre le conflit commercial actuel sino-américain et les confrontations de la guerre froide, a indiqué l’ancien secrétaire d’Etat américain Henry Kissinger lors d’un Forum pour la nouvelle économie qui s’est déroulé à Beijing.

Comparant cet affrontement aux conflits passés dans le monde, Henry Kissinger a déclaré: « Actuellement, nous n’avons pas encore ce degré de rivalité... mais nous n’avons pas non plus de négociations formelles pour réduire les conflits politiques. »

« La Chine est une puissance économique majeure, tout comme nous. Il est donc inévitable que nous nous marchions sur les pieds un peu partout à la surface du globe », a expliqué cet ancien chef de la diplomatie de Richard Nixon, modérant les inquiétudes au sujet d’une possible guerre froide − voire d’une « guerre chaude » − initiée par la guerre commerciale.

« Une discussion sur nos objectifs mutuels et une tentative pour limiter l’impact du conflit me semblent donc essentielles. Si on laisse le conflit se détériorer, le résultat pourrait s’avérer encore pire [que les conflits passés] », a-t-il souligné.

En juillet 1971, Henry Kissinger s’était rendu secrètement à Beijing, aidant à ouvrir une nouvelle page dans les relations bilatérales sino-américaines, basée sur l’engagement et la coopération.

« La Chine, de par son immensité, est en passe de devenir un facteur majeur dans le système international », a-t-il reconnu, rappelant son concept original de relation entre la Chine et les Etats-Unis.

Henry Kissinger a également exprimé ses vœux de succès pour les négociations commerciales en cours entre les deux pays.

« Les négociations commerciales, qui − je l’espère − réussiront et dont je soutiens le succès, ne peuvent être qu’un début modeste pour une discussion politique qui − je l’espère − aura lieu d’ici la fin de l’année », a-t-il précisé.

Les deux premières économies mondiales sont empêtrées depuis 16 mois dans une guerre commerciale. Malgré les progrès substantiels réalisés lors du dernier cycle de négociations au mois d’octobre, leur capacité à parvenir à un accord substantiel « de phase 1 » reste incertaine.

Jeudi, lors d’une conférence de presse régulière, le porte-parole du ministère chinois du Commerce (MOFCOM) Gao Feng a indiqué que les négociateurs chinois et américains continueraient de maintenir une communication étroite.

« La Chine est prête à réaliser des efforts conjoints avec les Etats-Unis sur la base de l’équivalence et du respect mutuel, afin de gérer correctement les préoccupations de chacun pour parvenir à un accord commercial de phase 1 », a-t-il expliqué.

Henry Paulson, un ancien secrétaire du Trésor des Etats-Unis, a affirmé lors du même forum: « Les temps sont difficiles en matière de défis auxquels nous sommes confrontés dans l’économie mondiale... Ce forum se concentre sur les parties de l’économie ayant la croissance la plus rapide et les technologies les plus récentes. »

Même si les modèles économiques traditionnels ont été remis en cause et ne peuvent plus fonctionner aussi bien qu’auparavant, des « opportunités formidables » existent également aux côtés des défis complexes, a-t-il insisté.

Selon lui, les mesures défaisant les liens entre les Etats-Unis et la Chine risquent d’affaiblir le leadership américain et son rôle majeur dans le secteur financier.

Au cours des dix premiers mois de cette année, les exportations de la Chine vers les Etats-Unis ont atteint les 2390 milliards de yuans (307 milliards d’euros), enregistrant une baisse de 6,8 %, selon les données de l’Administration générale des douanes.

Se référant aux Etats-Unis, l’ancien vice-ministre du Commerce Wei Jianguo a fait remarquer: « Contrairement à certains pays, la Chine n’est pas agressive et ne place pas ses intérêts au-dessus d’autres pays, car cela n’est pas conforme à la tendance actuelle du développement mondial. »

您可能还会对下面的文章感兴趣: